c'était mieux avant... Oldies but Goldies 

05/10
Partager Imprimer 
illustration En écrivant cette rubrique à la création de « oldies but goldies », je pensais essayer de remettre au goût du jour des jeux un peu passés de mode mais qui méritaient de revenir dans l'actualité. Je ciblais alors des jeux avec quelques années d'ancienneté. Je m'aperçois aujourd'hui que le flux de nouveautés emporte très rapidement vers l'oubli des jeux à peine sortis. Comme pour les jeux vidéos, en 6 mois un jeu de plateau devient obsolète. Vite acheté, vite joué, vite digéré, vite oublié, tel semble être la loi du marché et la tendance dans les habitudes de consommation. Ceci doit expliquer la frénésie des mini jeux où il manque la profondeur indispensable à un bon jeu de société. Les standards du marketing font rage, convivialité, rapidité, rentabilité. Il faut bien être conscient que si l'on veut la pérennité et le développement de notre hobby il faudra mettre en avant d'autres valeurs. Les éditeurs ne produisant que ce que les consommateurs veulent, c'est bien en commençant par changer nos habitudes que nous changerons l'édition.

Un standard très en vogue est le temps. Un jeu c'est 90 minutes max. et encore c'est long. Il est préférable que cela tienne en 45 minutes une heure. La moindre série télé fait 50 minutes entrecoupées de pubs et personne ne trouve cela long. 12 épisodes en moyenne soit plus que la rejouabilité constatée d'un bon jeu. Et pourtant les séries se déclinent en 2, 3 ou 4 saisons. Qui n'a jamais suivi une série complète ? Alors ne pas avoir le temps est une fausse excuse et ceux qui trouvent que 90 min pour un jeu c'est trop, passez votre chemin : le jeu de société c'est (ce n'est) pas pour vous. Que les éditeurs arrêtent de courtiser ceux qui ne sont pas leur public et se concentrent sur de meilleurs jeux. Arrêtez de faire du fastfood ludique!

Le Prix. Un jeu se vend au poids. C'est navrant, mais le meilleur jeu au monde avec un seul dé ne se vendra que 2€. Quid de la valeur intellectuelle, de la recherche et du développement, bref du travail et de la qualité. Il faut donc accepter de reconnaître la valeur des choses autrement que par la quantité. Accepter de payer un jeu à son juste prix n'est pas le mettre sur la balance. 50€ n'est pas cher pour un jeu de société. 70€ pour un jeu de PS4 non plus au regard de l'investissement et de la qualité. Un CD ne pèse rien par rapport à une boite et son matériel. C'est bien le travail qui est rémunéré. Adoptons cet esprit et payons plus un jeu qui le mérite plutôt que d'investir 10 fois dans un mini jeu qui nous passera bien vite. Sûrement moins de jeux achetés dans l'année, mais surtout plus de plaisir. Alors donnant donnant, on veut bien y mettre le prix, mais l'édition arrête la surproduction et le lancement intempestif, le tant pis si c'est pas terrible, c'est vendu. Voilà le Deal.

J'arrête là mon verbiage. Regardez dans votre ludothèque vous y trouverez un ancien jeu et rappelez vous le plaisir que vous avez eu à y jouer. Vous n'avez pas besoin de ma rubrique ce mois ci, c'est vous qui allez la faire en ressortant un de vos anciens bons jeux, le redécouvrir, et y prendre plaisir à nouveau.

À la redécouverte de vos beaux trésors !

Frederic C.

Info Membres: jeux du site

Set: Inscrivez votre nom au palmares mensuel !
Unanimo: Plus que 6 joueurs pour finir la partie en cours... Jouez !

Retrouvez-nous sur le net

     
mail    Facebook    RSS

Le jeudi et vendredi à 20h30, prenez vous au jeu !

jeudis et vendredis

Venez nous retrouver tous les jeudis et vendredis soirs à Mons-en-Baroeul autour de nombreux jeux et partagez avec nous des moments de détente et de stratégie !